Le retour de "l’Officiel des spectacles"
5 octobre 2020 | Alain Garabiol | Lire | Presse |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

A retrouver chez vos marchands de journaux

Bonne nouvelle pour les amoureux de la culture : après une fermeture de six mois pour cause de crise sanitaire, "L’Officiel des spectacles" est de retour chez les marchands de journaux.

Cette "bible" hebdomadaire de la culture à Paris, qui parait le mercredi, leur manquait : dans son format de poche, cette revue donne des renseignements très exhaustifs sur les films, les pièces de théâtre, les concerts, les expositions, les visites de monuments et de lieux insolites. Rien d’aussi complet sur Internet.

Créé en 1946, L’Officiel des spectacles n’a plus de concurrents sur ce créneau depuis 2016.

La revue a profité de cette longue interruption pour passer du noir au blanc à la couleur.

Le titre de ce nouveau numéro : "La Culture est de retour !"

Le retour de "l’Officiel des spectacles", à coup sûr, favorisera celui des amateurs de culture dans les salles de cinéma, de théâtre et autres lieux culturels.

Source image : Tim Mossholder unsplash



JPEG - 86.3 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 56.3 ko

Nous relayons un article de Paris Zig Zag au sujet de la librairie "La Rose de Java" qui vit une situation très difficile

JPEG - 23.6 ko

Nombreux sont les artistes et les professionnels de la culture qui se mobilisent afin de montrer que la culture, secteur immobilisé depuis un an, n’est pas seulement une "option" mais un bien commun vital et précieux

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.