Architectures remarquables, les ciné-palaces

les ciné palaces
mer 10-04-2024 10:00
sam 13-07-2024
Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Exposition "Architectures remarquables, les ciné-palaces", jusqu'au 13 juillet 2024, à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, 73 avenue des Gobelins, Paris 13è.

 

L' HISTOIRE DES CINÉ-PALACES

Ils sont liés à l'âge d'or du cinéma. Les ciné-palaces étaient de véritables palais du cinéma dans la ville. Leur histoire est contée dans l'exposition qui leur est consacrée à la Fondation Pathé. 

La grande période des salles de cinéma est associée aux ciné-palaces, des lieux architecturaux prestigieux. Le Gaumont-Palace, Le Grand Rex, le Louxor, le Paramount, l'Empire, le Marignan... Autant de noms qui font rêver. Ces salles ont marqué le public par leur gigantisme, leur décoration, leur côté majestueux. Elles ont été, pour la plupart, créées dans les années 1920, quand le cinéma est devenu le principal loisir des Français. 

Le précurseur a été en 1906, le Gaumont-Palace, place Clichy, un hippodrome transformé en cinéma de 3000 places. Il est restauré en 1913 avant d'être reconstruit en 1931: il atteint alors 6000 places ! 

Ces temples du cinéma, installés sur des artères importantes, sont remarquables par leur esthétique: la mosaïque, la tapisserie, la fresque et le vitrail apportent magnificence et exotisme. Les façades monumentales sont ornées de néon - l'électricité ayant remplacé le gaz. L'air est réfrigéré ou climatisé. Aller dans ces palaces permet à la fois de profiter de l'esthétique, du confort et d'un grand spectacle. Ils sont créés par des architectes renommés: Auguste Bluysen (le Paramount, 1927, et le Rex, fleuron de l'art déco,1932), Henri Belloc (le Gaumont-Place, 1931) et Henri Zipcy, le Louxor, 1921). Au cours des années 50, les salles sont équipées de nouvelles techniques liées à la qualité de la projection (écrans scope) et à l'acoustique (son Dolby). L'Empire, avenue de Wagram, inaugure le procédé Cinérama: trois projecteurs diffusent le film sur un écran incurvé. 

Mais presque tous les palaces du cinéma disparaissent progressivement, en raison d'une moindre fréquentation due à la concurrence de la télévision, et aussi parce que, afin qu'un cinéma soit rentable, les exploitants créent des multisalles. 

Le Grand Rex a survécu, et le Louxor, qui avait fermé, a connu une renaissance en 2013: sa rénovation architecturale a renoué avec le décor égyptien d'origine, et le cinéma s'est adapté aux contraintes techniques et acoustiques actuelles. 

Les ciné-palaces sont devenus très rares, et le nombre de cinémas a sensiblement diminué mais, heureusement, le nombre de salles est resté très important car chaque cinéma dispose aujourd'hui de plusieurs salles. Et il y a encore un large public qui apprécie les grands écrans !

Alain Garabiol