Des livres et nous : rouvrez nos libraries et nos bibliothèques
31 octobre 2020 | Lire | Librairie | Littérature | Covid-19 |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Nous relayons une pétition pour soutenir ces activités essentielles

Même les prisonniers ont droit d’avoir accès aux livres.

Pourquoi ? Parce que la lecture est la première source d’évasion. Elle permet d’oublier, l’espace de quelques heures, le stress de l’enfermement. Confiner la France pour cause de pandémie ? Pourquoi pas, si ça peut sauver des vies. Mais empêcher les Françaises et les Français d’avoir accès à leurs librairies et bibliothèques, sous prétexte que ce ne sont pas des commerces de première nécessité, c’est ne rien comprendre au peuple que l’on gouverne, ni à la culture dont il est issu.

On veut éviter les rassemblements ? Pourquoi pas, si ça peut sauver des vies. Mais y a-t-il plus de monde dans une librairie ou dans une bibliothèque que dans un wagon de métro aux heures de pointe ? Y a-t-il plus de monde dans une petite librairie indépendante qu’à La Fnac qui, elle, a le droit de rester ouverte sous prétexte qu’elle vend aussi de l’informatique ?! Les livres sont, depuis des années, le cadeau le plus offert par les Français à Noël. Plus d’un quart des livres sont achetés à cette période !! Fermer les librairies maintenant c’est les condamner à ne jamais rouvrir.

Aussi, en tant que simple raconteur d’histoires, j’en appelle à tous les auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, journalistes, blogueurs et lecteurs, ne baissons pas les bras. Signons cette pétition, solidaire et responsable, afin que notre ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, ne laisse pas mourir les ambassades de l’Imaginaire que sont nos librairies.

René Manzor.

Pour signer la pétition :
https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/rouvrez-nos-librairies-nos-bibliotheques-livres/112293

Source image : Hannah (unsplash)



JPEG - 86.3 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 56.3 ko

Nous relayons un article de Paris Zig Zag au sujet de la librairie "La Rose de Java" qui vit une situation très difficile

JPEG - 23.6 ko

Nombreux sont les artistes et les professionnels de la culture qui se mobilisent afin de montrer que la culture, secteur immobilisé depuis un an, n’est pas seulement une "option" mais un bien commun vital et précieux

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.