Découvrir les Savoir-Faire du Museum
15 janvier 2021 | Alain Garabiol | Découvrir | Musées |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Une exposition au Jardin des Plantes met en valeur le travail discret et efficace des professionnels du Muséum national d’histoire naturelle.

Méticulosité, précision des gestes, patience et passion : les savoir-faire du Muséum, au service d’une Nature aussi belle qu’exigeante, sont présentés à travers des textes et des photos grand format, en noir et blanc, accrochés aux grilles du Jardin botanique, près des Grandes Serres. Cette exposition illustre la grande diversité des métiers exercés et embrasse l’ensemble des activités du Muséum. Elle rend hommage aux compétences de ses agents qui œuvrent quotidiennement à l’accomplissement des missions de l’Institution : inventorier la Nature, la conserver, la faire connaitre au grand public.

Savoir manipuler les animaux suppose des gestes exécutés avec une grande précision

Savoir baguer des oiseaux nécessite une bonne compétence technique pour les mesurer et les marquer.

Savoir nourrir des homards, sans excès, comme à la Station marine de Concarneau (propriété du Muséum) nécessite beaucoup d’attention

Savoir collecter sur le terrain suppose de la délicatesse-les spécimens sont fragiles

Savoir entraîner les animaux afin qu’ils apprennent des comportements leur permettant d’éviter le stress lors d’une intervention chirurgicale nécessite de la patience

Savoir conserver suppose beaucoup de méticulosité, surtout quand il s’agit d’insectes

Savoir pratiquer l’attachage de la plante au papier nécessite beaucoup d’habileté- l’Herbier national contient plus de huit millions de spécimens

Savoir pratiquer la reliure suppose des connaissances techniques- à l’Atelier de restauration de la Bibliothèque, le Muséum perpétue un savoir faire rare, la couture sur ficelle pour assembler les cahiers d’un livre.

Savoir désherber, au Jardin alpin de Paris, comme savoir greffer, au Val Rahmeh de Menton (propriété du Muséum), nécessite des gestes précis et un regard attentif

Savoir rechercher et trier des coquilles de mollusques, dans les sites archéologiques, suppose beaucoup de patience et de connaissance

Savoir planter des semis, au Jardin alpin de Samoëns (propriété du Muséum) nécessite de bonnes connaissances techniques.

Savoir reconstituer un squelette fossile d’un animal est une science

Savoir pratiquer la taxidermie en respectant l’expression des animaux est un art

Derrière toutes les merveilles que l’on peut admirer au Muséum, sur ses différents sites, il y a des hommes et des femmes qui travaillent discrètement, dotés de solides savoir-faire, animés par la passion de la Nature, et que cette exposition permet de découvrir.

Exposition "Les savoir-faire du Muséum", au Jardin des Plantes, jusqu’au 14 juin 2021



JPEG - 86.3 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 56.3 ko

Nous relayons un article de Paris Zig Zag au sujet de la librairie "La Rose de Java" qui vit une situation très difficile

JPEG - 23.6 ko

Nombreux sont les artistes et les professionnels de la culture qui se mobilisent afin de montrer que la culture, secteur immobilisé depuis un an, n’est pas seulement une "option" mais un bien commun vital et précieux

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.