Jean-Claude Golvin et l’art de recréer les villes
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Venez rencontrer Jean-Claude Golvin et son art de recréer les villes antiques et médiévales lors d’une conférence exceptionnelle le 24 mai 2016.

Comment c’était Lutèce quand les Nautes et les Parisii commerçaient sur la Seine et ses affluents ? Comment c’était la Montagne Sainte-Geneviève quand Geneviève n’était pas née ? Et l’île de la Cité quand Nôtre-Dame s’élevait vers le ciel ?

Toutes ces questions ont trouvé leur réponse grâce au fabuleux travail de Jean-Claude Golvin. En 25 ans, il a su redonner vie aux villes antiques et médiévales et notamment à la nôtre : Lutèce et Paris. Et même si son nom ne vous dit rien, si vous fréquentez un peu les musées, vous connaissez sûrement ses images. Jean-Claude Golvin a toujours travaillé avec la minutie de l’architecte, de l’urbaniste et de l’archéologue - qui sont ses trois métiers - mais il a su transcender la rigueur scientifique pour donner à ses reproductions à l’aquarelle une esthétique et une poésie rares. On rêve devant ses villes, ses forums, ses amphithéâtres, ses temples : on voyage dans le temps.

C’est à ce voyage dans le temps et dans l’espace en compagnie de Jean-Claude Golvin que le Comité Quartier Latin, en partenariat avec la librairie Picard et Épona, vous convie le mardi 24 mai à 19h, à la salle Pierrotet de la mairie du 5e arrondissement de Paris. La conférence est gratuite, mais les places étant limitées, il est obligatoire de s’inscrire en bas de l’article.

Jean-Claude Golvin est né le 18 décembre 1942 à Sfax en Tunisie. Architecte et urbaniste, il collabore à la mise en valeur de l’amphithéâtre romain d’El-Jem en Tunisie. De là viendra son intérêt pour les amphithéâtres romains et cette mission lui permet d’obtenir son doctorat en 1985 avec une thèse sur les amphithéâtres. Entre-temps, de 1979 à 1990, il dirige le Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak et de Louxor. À partir de 1989, il se consacre aux restitutions du patrimoine ancien par des dessins à l’aquarelle. Il a ainsi créé à ce jour plus de 800 dessins de villes et monuments antiques et médiévaux.

Billetterie Weezevent

Mairie du 5e arrondissement, 21 place du Panthéon, 75005 Paris



JPEG - 51.7 ko

« Sorcières », revue littéraire, artistique et féministe parue en 1975. Premier numéro : la nourriture

JPEG - 149.8 ko

Créée en 2007, la petite maison d’édition TriArtis, située dans le Quartier latin, vient de publier l’œuvre poétique d’Edmond Rostand.

JPEG - 30.7 ko

Merveilleux récital des poèmes d’Edmond Rostand, organisé par le Comité Quartier Latin, donné le 19 novembre par le comédien Jacques Mougenot au théâtre Mouffetard devant un nombreux public.

JPEG - 74.7 ko

Un éditeur du haut de son 47è étage de la Tour Montparnasse regarde un éditeur qui œuvre au premier étage d’une librairie au bout de la rue Malebranche à deux pas de la Sorbonne.

JPEG - 62.3 ko

Un berger, deux perchés à l’Elysée, documentaire désopilant sur un candidat provincial à l’élection présidentielle française de 2017. Avec deux années de retard, sur fond de gilets jaunes et non plus d’élection présidentielle.

JPEG - 187.7 ko

Spécialisée dans l’architecture, l’archéologie et l’histoire, la librairie Actes Sud, Picard et Epona est située dans la petite rue Séguier, entre la Seine et la rue Saint-André des arts.