Un photographe emblématique des années 30 : Roger Schall
10 décembre 2020 | Alain Garabiol | Découvrir | Voir | Critique | Galerie |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Exposition d’une centaine de photos argentiques en noir et blanc de Roger Schall, à la galerie Argentic

En 1929, à 25 ans, Roger Schall, batteur de jazz, revend son instrument de musique pour acheter un appareil de photos, le premier modèle de Leica -un appareil révolutionnaire de format 24x36- et devenir photoreporter. Un outil léger, rapide, parfait pour découvrir et témoigner de tous les sujets.

Certains de ses clichés, tous en noir et blanc, sont célèbres, comme "Le pont d’Iéna" : à droite, des voitures, à gauche, un homme penché au dessus du parapet et, au milieu, un réverbère derrière lequel apparait, imposante et majestueuse, la Tour Eiffel. Ou "Les quais" : deux hommes, de dos, en imperméable, la nuit, sur un quai de Paris, et de grands arbres puissamment éclairés par les candélabres. Ou encore "Le baiser de la victoire" : le 8 mai 1945, allongés sur le dos d’une voiture qui remonte les Champs-Elysées, un homme et une femme s’embrassent.

Roger Schall a photographié la France populaire, comme "le déjeuner au bois de Boulogne" : des familles cassent la croûte, assises sur l’herbe, et "les congés payés" en 1936 : sur une plage, deux hommes de dos, habillés et les chaussures dans l’eau, en train de regarder les baigneurs. Tendresse et humour : sur la photo "Eldorado", un homme qui fait la manche joue d’un instrument de musique devant une affiche où est écrit "Eldorado". Sa photographie est un témoignage humaniste des années 30-40.

Témoin et aussi esthète : sur la photo "Les grands boulevards", apparaissent au premier plan des voitures rutilantes surmontées par des publicités lumineuses accrochées à un grand immeuble ; et ce cliché de la place de la Concorde où, le soir sous la pluie, les silhouettes apparaissent comme des ombres chinoises.

Il a suivi par ailleurs le voyage inaugural du paquebot "Normandie" en 1935. Trois clichés : "la veille du départ au Havre", le 29 mai, "l’arrivée du Normandie" à New-York, le 3 juin, et, le même jour, un gros plan sur la coque du bateau et son nom "Normandie". Un paquebot prestigieux ainsi immortalisé mais qui n’aura navigué que quatre ans...

Il a plus tard travaillé pour Vogue et photographié des célébrités. La photo de Coco Chanel est un peu théâtralisée mais celle de Marlène Dietrich assise de profil, très élégante, aux courses de Longchamp, est plus créative.

Roger Schall (1904-1995) a arrêté la photographie en 1967. Il laisse un fonds de près de 100 000 photos.

Cette exposition présente une centaine de ses tirages argentiques, dont certains inédits.

- Galerie Argentic, 43 rue Daubenton, Paris 5ème. Exposition "Roger Schall" jusqu’au 2 janvier, du mardi au dimanche de 14h à 20h.

source image : http://www.argentic.fr/ R. Schall



JPEG - 80.5 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 56.3 ko

Nous relayons un article de Paris Zig Zag au sujet de la librairie "La Rose de Java" qui vit une situation très difficile

JPEG - 23.6 ko

Nombreux sont les artistes et les professionnels de la culture qui se mobilisent afin de montrer que la culture, secteur immobilisé depuis un an, n’est pas seulement une "option" mais un bien commun vital et précieux

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.