Eloge des artisans de l’agriculture
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Exposition de portraits de paysans qui refusent le productivisme

Des agriculteurs français et européens refusent la course à l’agrandissement des exploitations et à l’intensification des pratiques. C’est pour les faire connaitre, et les donner en exemple, que l’association "Paroles de paysans", créée en 2019 par cinq étudiants de l’Ecole d’agronomie Agro Paris Tech, a réalisé une exposition de photos aux Arènes de Lutèce.

Douze portraits d’hommes et de femmes, animés de profondes convictions, qui pratiquent une agriculture paysanne.

Parmi eux, Jérôme, en Normandie, fournit sa viande bio, en circuit court, aux cantines du 5ème arrondissement de Paris. Ses vaches disposent chacune d’un ha par pâturage et sont nourries exclusivement à l’herbe de la ferme.

Dans le Var, Coralie, en formation dans une ferme maraichère, met en place un tuteur pour les plants de tomates ; le métier de paysan exige un savoir théorique et un savoir-faire technique.

En fait, ils doivent être très polyvalents, comme Stéphane qui, dans les Alpes de Haute-Provence, construit des bâtiments, des clôtures, entretient et répare le matériel agricole, soigne son élevage... Plus qu’un métier, c’est une pluralité de métiers.

Mais, si le travail est solitaire, il n’exclut pas l’entraide. En Slovénie, Grégor se fait aider par ses voisins pour planter les choux dans la bonne humeur !

Face aux coups durs, il faut rebondir, comme Filipo, en Romagne (Italie) dont le champ de tournesols a été victime d’ inondations. Filipo qui produit des fruits et céréales sans aucun traitement chimique.

Et cette production locale, il faut la commercialiser... Amandine, en Provence, choisit de vendre ses fromages sur les marchés.

Il est nécessaire aussi de communiquer avec les consommateurs, commme Katherine, en Haute-Autriche, qui organise des journées Portes ouvertes dans sa ferme pour les sensibiliser à l’origine et à la valeur des produits agricoles.

Tous ces paysans, qui aiment profondément leur métier, pourtant difficile, ont des points communs : une production respectueuse de l’environnement, une agriculture à taille humaine qui s’inscrit dans son territoire et qui tend à rémunérer le producteur de manière juste.

Les faire connaitre est une heureuse initiative de ces étudiants d’Agro Paris Tech.

Site internet https://parolesdepaysans.wixsite.com/parolesdepaysans

Source : unsplash - Markus Spiske



Le Comité Quartier Latin relaie une pétition au sujet de la sauvegarde de cette bibliothèque, patrimoine du Quartier Latin

Ce 30 novembre, à 17h, Joséphine Baker est entrée au Panthéon pour son engagement dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale et sa lutte contre le racisme, autre versant de sa vie de chanteuse, danseuse, actrice et meneuse de revue, mondialement connue.

Au temps où la télévision n’existait pas, les cinémas de quartier étaient très nombreux, comme le raconte Thierry Depeyrot dans la revue "Histoire et histoires du 13ème"