Universitaires et chercheurs de la Sorbonne à la plage
19 juillet 2016 | Robert Lévy | Critique | Rencontrer | Librairie | Science |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Le dernier livre d’Édouard Launet fait revivre un groupe de camardes, physiciens spécialistes de la radioactivité, du début du XXe siècle à Hiroshima.

Ce livre nous rappelle les recherches des physiciens en ce début du XXe siècle sur la radioactivité. Ces physiciens aux noms célèbres : Pierre et Marie Curie, Jean Perrin, Paul Langevin, Olivier Pagès, Frédéric et Irène Joliot Curie, Pierre Auger, Francis Perrin, formaient une grande famille et passaient leurs vacances ensemble en Bretagne à la presqu’ile de l’Arcouest de Ploubazlanec. Louis Lapicque, Charles Seignobos, professeurs à la Sorbonne se joignaient à eux. Ils s’y baignaient dans la Baie de Launay qu’on surnommait « Sorbonne plage ». L’amitié qui y régnait est une leçon de camaraderie et de convivialité. Au cours des promenades en bateau ou sur terre, le Quartier latin est, toujours présent avec la Sorbonne, Normale Sup, le Collège de France. Ils évoquent leurs recherches. Nous revivons des moments et les méfaits des deux grandes guerres mondiales ; et au fur et à mesure de leurs découvertes, nous partageons,avec ces savants, la crainte de voir utiliser ces progrès à des fins militaires et meurtrières, au lieu de l’être pour le bien de l’Humanité. Nous participons à leurs combats politiques et scientifiques. Le livre s’achève sur l’explosion de la bombe atomique, succès de leurs recherches mais pour quelle horreur ! Le pilote américain qui a largué la bombe sur Hiroshima et qui avait traversé la Manche pour bombarder la France pendant la dernière guerre avait demandé que ses cendres soient dispersées au-dessus de la manche. Ont-elles atteint Sorbonne plage faisant le lien entre la bombe atomique et ses inventeurs ? Nombre de leurs descendants, eux-aussi, universitaires au Quartier latin, continuent à fréquenter Sorbonne Plage pendant leurs vacances.

L’Écume des pages, 174 Bd St Germain, 75006 Paris

Sorbonne Plage, Édouard Launet, Stock, 2016.



JPEG - 51.7 ko

« Sorcières », revue littéraire, artistique et féministe parue en 1975. Premier numéro : la nourriture

JPEG - 140.2 ko

Créée en 2007, la petite maison d’édition TriArtis, située dans le Quartier latin, vient de publier l’œuvre poétique d’Edmond Rostand.

JPEG - 30.7 ko

Merveilleux récital des poèmes d’Edmond Rostand, organisé par le Comité Quartier Latin, donné le 19 novembre par le comédien Jacques Mougenot au théâtre Mouffetard devant un nombreux public.

JPEG - 74.7 ko

Un éditeur du haut de son 47è étage de la Tour Montparnasse regarde un éditeur qui œuvre au premier étage d’une librairie au bout de la rue Malebranche à deux pas de la Sorbonne.

JPEG - 58.3 ko

Clemenceau au Panthéon... pour une exposition.