Et si les laveries automatiques devenaient des lieux culturels ?
5 mai 2020 | Découvrir | Lire | Reportage |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Nous relayons une proposition d’initiative de BSF que nous jugeons intéressante.

"SUR LE TERRAIN Et si les laveries automatiques devenaient des lieux culturels ?

C’est déjà le cas aux États-Unis où nous avons créé en 2016 le programme Wash & Learn et transformé plusieurs laveries du pays en bibliothèques. Cette initiative permet aux habitants des quartiers défavorisés d’accéder à des livres, des ordinateurs portables et des tablettes, tout en attendant leur linge.

Augustin Trapenard

https://youtu.be/8gYs_8wZlB8

Source  : https://www.bibliosansfrontieres.org/augustin-trapenard-a-baltimore/"



PNG - 143.3 ko

Comment offrir à des jeunes artistes une visibilité face à des musées et à des galeries fermés ou inaccessibles ?

JPEG - 86.3 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, très brève revue de presse...

JPEG - 79 ko

Chez le boulanger-céramiste Bruno Solques, 243 rue Saint-Jacques, Paris 5è

JPEG - 97.7 ko

Face à la crise sanitaire, il est proposé ici une démarche rationnelle et résiliente, favorable à la reprise de la vie culturelle et intellectuelle, à porter de concert par l’État et les collectivités locales. Cette proposition pourrait bénéficier notamment au Quartier Latin, dont le rayonnement et la qualité de la vie repose particulièrement sur la Culture.

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente