Rendez-vous au marché de la poésie
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Pour sa 35e édition, le Marché de la poésie vous donne rendez-vous place Saint Sulpice.

C’est déjà la trente-cinquième édition de ce pittoresque salon qui réunit, aux beaux jours, tout ce qui compte dans le monde francophone de passionnés par la poésie. Soit 500 éditeurs et revues. On se retrouve là dans une ambiance des plus joyeuses. Les grandes maisons (Gallimard, Flammarion…) côtoient les plus humbles, et mêmes ceux qui composent encore des livres au plomb, souvent illustrés de lithographies ou de gravures, reliés à la main. L’occasion de trouver un inédit de votre auteur préféré, ou de découvrir une nouvelle écriture.

Tous sont indépendants et n’éditent que ce qu’ils aiment. Ici la vénalité semble étrangère. Les tirages sont courts (du livre unique à quelques centaines d’exemplaires), souvent là pour simplement encourager l’écriture d’un auteur vivant, jeune ou moins jeune. Et l’on rend hommage aux grands disparus en explorant même les manuscrits inachevés. Mais chaque année de nouvelles maisons se créent, remplaçant celles qui disparaissent. La vivacité du secteur reste un mystère.

À l’heure des liseuses et des tablettes, venez découvrir l’authenticité, la qualité des papiers et de la typographie, et surtout le choix des textes… vous êtes ce que vous lisez ! Le marché se tient tous les jours de 11h30 à 21h30 (sauf dimanche : 20 h). L’entrée est gratuite.



JPEG - 51.7 ko

« Sorcières », revue littéraire, artistique et féministe parue en 1975. Premier numéro : la nourriture

JPEG - 67.5 ko

Créée en 2007, la petite maison d’édition TriArtis, située dans le Quartier latin, vient de publier l’œuvre poétique d’Edmond Rostand.

JPEG - 30.7 ko

Merveilleux récital des poèmes d’Edmond Rostand, organisé par le Comité Quartier Latin, donné le 19 novembre par le comédien Jacques Mougenot au théâtre Mouffetard devant un nombreux public.

JPEG - 74.7 ko

Un éditeur du haut de son 47è étage de la Tour Montparnasse regarde un éditeur qui œuvre au premier étage d’une librairie au bout de la rue Malebranche à deux pas de la Sorbonne.

JPEG - 58.3 ko

Clemenceau au Panthéon... pour une exposition.