Le surréalisme n’est pas mort !
Vous avez aimé cet article, partagez le !

De l’Histoire du surréalisme de Maurice Nadeau à La clé est sur la porte d’Alain Joubert presque 100 ans de surréalisme aux éditions Maurice Nadeau

En 1945, Maurice Nadeau publie une Histoire du surréalisme, considérant que le mouvement a touché à sa fin, qu’on peut alors le raconter, le mettre en perspective.
« Une histoire du surréalisme ! Le surréalisme est donc mort ! Telle n’est pas notre pensée. L’état d’esprit surréaliste, il vaudrait mieux dire : le comportement surréaliste, est éternel.
 Toutefois, il y eut, à proprement parler, un mouvement surréaliste, dont la naissance coïncide, en gros, avec la fin de la Première Guerre mondiale, et la fin avec le déclenchement de la deuxième. »

Mais cette histoire n’est qu’une première étape nécessaire pour sortir le mouvement de son « cul-de-sac idéologique » (Nadeau). Après-guerre, Breton poursuit, s’obstine, le mouvement perdure ou renaît une seconde fois selon. Avant de se dissoudre en 1969, Alain Joubert en rédige lui-même la déclaration. Pourtant, le mouvement, tel un phénix, renaît de ses cendres, Joubert en témoigne dans La clé est sur la porte. Pour le grand surréalisme. Fragments désordonnés d’un impossible manifeste. Cet ouvrage, publié 50 ans après la mort d’André Breton et qui se refuse d’être un manifeste, présente 40 illustrations en couleur d’œuvres originales d’artistes français et étrangers.
« Je souhaiterais que l’on envisage « le Grand Surréalisme » comme LE LIEU où tous les courants de la pensée moderne qui surgissent au vingtième siècle se trouvent réunis, du moins tous les courants porteurs d’émancipation pour l’esprit, pour la société, pour l’homme, tous les courants où la révolte trouvera à s’exprimer en se donnant les moyens qu’il faut, scandales et violences compris. »

Le livre de Maurice Nadeau, soigneusement réédité par les éditions du même nom, et celui d’Alain Joubert forment donc un diptyque. Ce dernier a postfacé l’Histoire, soulignant la continuité de l’esprit surréaliste à travers les époques.

Le mot-clé pour le surréalisme est l’analogie. Toute réflexion surréaliste découle de l’analogie. Alain Joubert, entretien avec Claire Boustani, 2011.

Editions et Librairie Maurice Nadeau - Les Lettres nouvelles, 5 rue Malebranche, 75005 Paris

Histoire du surréalisme, réédition augmentée d’une postface d’Alain Joubert, de Maurice Nadeau, éditions Maurice Nadeau, 2016.
La clé est sur la porte. Pour le grand surréalisme. Fragments désordonnés d’un impossible manifeste d’Alain Joubert, éditions Maurice Nadeau, 2016.

© "Nous sommes tous surréalistes", entretien de Guy Dumur et André Breton paru dans Le Nouvel Observateur du 10 décembre 1964.



JPEG - 133.1 ko

La nouvelle carte des cinémas indépendants parisiens.

JPEG - 260.5 ko

La librairie l’Oeil écoute lance une grande souscription publique. Participez à la sauvegarde d’une des grandes librairies du Montparnasse.

JPEG - 111.1 ko

Les planches contact de Paris-Match à la galerie Argentic

La comédienne Michèle Boidin "joue" ses poèmes

Prochaine séance du CQL : Les convulsionnaires de Saint Médard - 18 décembre 2017