Jazz, sons et photos de New York
17 septembre 2015 | Anne de Buridan | Découvrir | Écouter |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Embarquez pour les caves et les clubs de Jazz de New York, sous le regard de Philippe Lévy-Stab, à La Maison des États-Unis.

De la brume entre les gratte-ciels argentés, la solitude des réservoirs perchés, bougies mouillées d’acier, mouchetées de rouille, quelques graphes un peu fanés par la pluie et des joueurs de jazz élégants, emportés par la douce puissance d’une trompette, enveloppés des soieries lumineuses d’un projecteur, seul sur sa rampe.

Vous êtes à New York, vue à travers le regard de Philippe Lévy-Stab.

Du jazz et de la photographie, il a fait deux passions en une. Depuis l’âge de 15 ans, ce grand nom de la photographie contemporaine ne cesse de parcourir le monde pour saisir les portraits des plus grands joueurs de jazz : Art Blakey, Woody Shaw, Curtis Fuller, Dizzy Gillespie, Freddie Hubbard, Elvin Jones…

Et New York reste la ville-phare de cette musique. Née dans le Sud des États-Unis, elle a trouvé là, dans les entrailles de la Grosse pomme, son cocon le plus douillet, son port d’attache le plus sûr et son haut-parleur le plus puissant, dans les éclats brisés de ceux qui s’y sont brûlé les ailes.

"Si le Jazz est un cri, c’est celui de New-York" écrit-il.

Cette exposition est à voir à La Maison des États-Unis, jusqu’au 25 septembre 2015. Entrée libre.

La Maison des États-Unis
3 rue Cassette 75006 PARIS



JPEG - 133.1 ko

La nouvelle carte des cinémas indépendants parisiens.

JPEG - 260.5 ko

La librairie l’Oeil écoute lance une grande souscription publique. Participez à la sauvegarde d’une des grandes librairies du Montparnasse.

JPEG - 92 ko

Les planches contact de Paris-Match à la galerie Argentic

La comédienne Michèle Boidin "joue" ses poèmes

Prochaine séance du CQL : Les convulsionnaires de Saint Médard - 18 décembre 2017