Habiter : l’encrage en littérature contemporaine
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Deux étudiantes de l’ENS organisent un séminaire pluridisciplinaire, où la littérature tutoie la sociologie, l’ethnographie et les questions environnementales.

JPEG
Face à la multiplication des déplacements dans un contexte de mondialisation, au changement climatique, ou à la nécessité de préserver la biodiversité, certains auteurs contemporains, comme Marie Darrieussecq, Marie-Hélène Lafon, Maylis de Kérangal ou encore Antoine Volodine, se posent la question du lieu.
L’écriture devient aujourd’hui une façon d’habiter, c’est-à-dire de retrouver des points cardinaux pour des personnages qui ont quitté leur terre, voire leur langue maternelle (exode rural, immigration).
Dans un dialogue entre la littérature et les sciences sociales, ce séminaire conjuguera interventions de spécialistes et rencontres avec des auteurs. Il est organisé par Claire Colard et Zoé Courtois, étudiantes en Master Théorie de la littérature, cohabilité par l’ENS, EHESS et Paris IV. Il donnera lieu à une série d’articles sur la revue web du Comité Quartier Latin.

"Encrage" est un mot-valise entre écriture et ancre, pour d’exprimer comment l’écriture est un moyen de jeter non seulement l’encre mais aussi l’ancre.

Le programme est le suivant

26 janvier 2016 : Introduction « Habiter la littérature. Pensée de l’écosystème en 
littérature contemporaine » (Claire Colard, ENS/EHESS)

2 février 2016 : Introduction 2. « Itinéraires de l’habiter » (Zoé Courtois, ENS/ParisIV)

9 février 2016 : « Enquête, témoignage, fiction, l’impossible écriture du territoire » Alain Nicolas (critique à L’Humanité) reçoit Xavier Boissel, Hélène Gaudy et Emmanuel Ruben. Alain Nicolas fera dialoguer ces trois auteurs autour des thèmes suivantes : le rapport à l’espace, l’écologie, la préservation de la planète.

16 février 2016  : « Marie Darrieussecq : une écriture géographique ? » Entretien avec Marie Darrieussecq autour de la dimension géographique de son oeuvre.

23 février 2016  : « Qu’est-ce qu’habiter la Terre à l’anthropocène ?  », avec le géographe Augustin Berque.

8 mars 2016 : Entretien avec Jean- Christophe Bailly autour de ses ouvrages, Le dépaysement qui propose un voyage en France par les marges, et Le Versant animal qui montre l’importance originelle des animaux dans la pensée humaine et donc dans l’habitation du monde.

15 mars 2016  : « Une étrange maison qui se tient dans ma voix. Pour une philosophie de l’habiter » Julie Beauté (Département de Philosophie) Cet exposé présentera l’habiter du point de vue de la philosophie.

22 mars 2016  : « Dispositifs d’investigation en littérature française contemporaine  », Dominique Viart (Paris X) Dominique Viart nous présentera son travail sur les littératures de terrain. Comment les auteurs contemporains s’emparent-ils des méthodes de la sociologie et de l’ethnographie afin de les incorporer dans les oeuvres ?

5 avril 2016 : « Le parti pris des lieux  », Michel Collot (Paris 3) Michel Collot présentera les dernières tendances de la géographie littéraire.

12 avril 2016 : « Écrire en français une littérature étrangère : un romancier apatride ? » Entretien avec Antoine Volodine autour de son oeuvre : quel est son rapport à la langue française ? À la littérature nationale ? Qu’entend-il par "post-exotisme" ?

3 mai 2016  : « Habiter : une écriture nomade, avec Maylis de Kérangal  » Entretien avec Maylis de Kérangal à propos de son écriture nomade et des lieux qu’elle visite.

10 mai 2016  : « Territoires et écriture, avec Marie-Hélène Lafon  » Entretien avec Marie-Hélène Lafon autour de sa pratique de l’écriture du territoire.

N’hésitez pas à aimer la page Facebook.

Séminaire Habiter : l’encrage en littérature contemporaine : mardi de 18h à 20h
Ecole Normale supérieure, salle Dussanne, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris.
Il est ouvert à tous, entrée libre.

© Zoé Courtois.



JPEG - 133.1 ko

La nouvelle carte des cinémas indépendants parisiens.

JPEG - 172.5 ko

La librairie l’Oeil écoute lance une grande souscription publique. Participez à la sauvegarde d’une des grandes librairies du Montparnasse.

JPEG - 154.4 ko

Les planches contact de Paris-Match à la galerie Argentic

La comédienne Michèle Boidin "joue" ses poèmes

Prochaine séance du CQL : Les convulsionnaires de Saint Médard - 18 décembre 2017