Et si vous dîniez dans la chambre à coucher ?
15 octobre 2015 | Anne de Buridan | Découvrir |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Pour le plaisir des yeux et celui de vos papilles, une nouvelle adresse est à découvrir rue Saint-Julien-le-pauvre.

Rien qu’en passant devant, on se dit que le lieu n’est pas banal. C’est peint à l’ancienne, avec un gros médaillon et quelque chose comme un moine dedans. Il y a des petits pots de fleurs dans la vitrine et la terrasse est de l’autre côté de la rue. Et puis, ce nom : Chez Lévêque ; sous les dentelles de pierre de Nôtre-Dame, fallait oser ! Serait-ce la cantine de l’évêché ?

Que nenni ! Pas de crucifix, ici ! Même si le maître d’hôtel et décorateur confesse qu’il rêve de cloître, Chez Lévêque est un restaurant qui sert de la cuisine française à tous les repas, au menu ou à la carte. Les produits viennent du marché et sont travaillés maison. La cuisine est ouverte en grand, vous pouvez vérifier en allant à l’isoloir, qui d’ailleurs mérite, en lui-même, le coup d’œil.

Lévêque, c’est le blase [1] du chef. Il vient de Bourgogne et c’est comme ça là-bas : il fut une époque où les évêques avaient des descendants. Y’a pas à rougir. Alors, comme tous les maîtres-queux du coin le font depuis deux mille ans, à quelques ronds de serviettes près, il a mis son patronyme au fronton de son restaurant. Le petit moine dans son médaillon ? Un aïeul. Faut respecter les morts qui savaient vivre.

Juste en face, le pseudo-acacia, planté là par le fils Robin, en 1601, Hérode local donc, titré plus vieil arbre de Paris, sourit aux selfies du haut de ses quatre siècles de souvenirs. Mais l’originalité du lieu ne tient pas qu’à des histoires d’arbres, généalogiques ou non.

Passer la porte, vous êtes dans son jardin. Un tout petit jardin de curé évidemment. Car oui, quand vous entrez Chez Lévêque, vous entrez vraiment chez lui. Où voulez-vous mangez ce soir ? La question est inhabituelle, n’est-ce pas ? Pourtant, on vous la pose. Dans la cuisine, dans le salon, dans la chambre à coucher ? Vous préférez la bibliothèque, très bien, installez-vous. Et le service change en fonction des pièces, on ne mange pas avec les même couverts dans la cuisine ou dans le salon de travail.

Chez Lévêque, c’est un petit théâtre à manger à deux pas de la Seine. D’ailleurs, tous les serveurs sont saltimbanques. Les premières représentations ont commencé cet été. Vous pouvez vous y roborer les papilles tous les jours. Même le jour du Seigneur. Pas de relâche Chez Lévêque. On y sert du lundi au dimanche de 10h à 22h.

[1son patronyme, quoi !

Chez Lévêque
7 jours sur sept de 10h à 22h
10 rue Saint Julien Le Pauvre
75005 Paris -France



JPEG - 151.2 ko

Amoureuses des livres et de la littérature ! Passionnés d’histoire et de philosophie ! Le Quartier latin fête le livre.

JPEG - 213.9 ko

Le célèbre Stabat Mater de Pergolèse sera donné à Saint-Séverin, le 9 juin 2017, par de jeunes talents de la musique baroque.

JPEG - 183.9 ko

Pour sa 35e édition, le Marché de la poésie vous donne rendez-vous place Saint Sulpice.

JPEG - 189.7 ko

Compte-rendu de la table ronde organisée à la Mairie du Ve pendant le festival Quartier du Livre.

JPEG - 157.2 ko

Une rencontre autour de l’autrice et peintre suisse, Sylvie Dubal à l’occasion de la diffusion du film qui a été réalisé par Marcel Grodwohl.