Deux albums jeunesses : les minorités Bai et Lisu
22 mars 2016 | Claire Jeantet | Asie | Jeunesse | Librairie | Lire |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Les Éditions Fei ont à coeur de faire découvrir la culture chinoise, même aux touts petits.

La fille poisson et Deux frères, deux nouveaux albums jeunesse de l’artiste Xiang Hua, viennent de paraître aux éditions Fei. On est surpris de (re)découvrir combien les schémas des contes sont universels. Dans le premier album, un jeune garçon pêche un petit poisson rouge… qui s’avère se métamorphoser en jeune fille. Comment ne pas penser aux Six frères cygnes de Grimm ? Le second met en scène deux frères que tout oppose, ce n’est pas sans rappeler le conte de Grimm sobrement nommé Les deux frères
Pourtant, nulle redondance d’un conte à l’autre, les variations semblent infinies et chaque pays imprime ses croyances et coutumes. Ainsi, La fille poisson et Deux frères présentent chacun une minorité chinoise, Lisu et Bai. Je ne vous en dis pas plus !

Les Editions Fei, 1 rue Frédéric Sauton, 75005 Paris

Images © Editions Fei



JPEG - 51.7 ko

« Sorcières », revue littéraire, artistique et féministe parue en 1975. Premier numéro : la nourriture

JPEG - 149.8 ko

Créée en 2007, la petite maison d’édition TriArtis, située dans le Quartier latin, vient de publier l’œuvre poétique d’Edmond Rostand.

JPEG - 30.7 ko

Merveilleux récital des poèmes d’Edmond Rostand, organisé par le Comité Quartier Latin, donné le 19 novembre par le comédien Jacques Mougenot au théâtre Mouffetard devant un nombreux public.

JPEG - 74.7 ko

Un éditeur du haut de son 47è étage de la Tour Montparnasse regarde un éditeur qui œuvre au premier étage d’une librairie au bout de la rue Malebranche à deux pas de la Sorbonne.

JPEG - 58.3 ko

Clemenceau au Panthéon... pour une exposition.