Au pied du Cor
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Un film exceptionnel sur la carrière d’un des plus grands cornistes de notre temps : le thèque Radek Baborák

La projection de ce film aura lieu le 14 septembre 2016 à 20h à l’Institut hongrois, 92, rue Bonaparte.

Tourné entre Berlin, Munich, Prague et d’autres lieux de Bohême, Solo constitue le portrait d’un des plus brillants musiciens de notre temps, le corniste Radek Baborák, alors qu’il s’apprête à mettre un terme à son engagement de premier cor de la Philharmonie de Berlin.

Certains des plus grands noms du monde de la musique classique s’y interrogent sur les difficultés de la vie de musicien d’orchestre et de soliste, parmi lesquels les chefs d’orchestre Daniel Barenboim, Seiji Ozawa et Simon Rattle, ou les interprètes Emmanuel Pahud, Wenzel Fuchs ou Lorenz Nasturica-Herschovici.

De manière ludique, le film retrace également l’histoire du cor et dresse une parallèle entre deux cornistes d’exception : Jan Václav Stich, qui donna au cor ses lettres de noblesse, et Radek Baborák.

Réservations obligatoires auprès de l’Institut hongrois : voir ici

Institut hongrois de Paris
92, rue Bonaparte 75006 Paris



PNG - 143.3 ko

Comment offrir à des jeunes artistes une visibilité face à des musées et à des galeries fermés ou inaccessibles ?

JPEG - 56.3 ko

Nous relayons un article de Paris Zig Zag au sujet de la librairie "La Rose de Java" qui vit une situation très difficile

JPEG - 23.6 ko

Nombreux sont les artistes et les professionnels de la culture qui se mobilisent afin de montrer que la culture, secteur immobilisé depuis un an, n’est pas seulement une "option" mais un bien commun vital et précieux

JPEG - 37.8 ko

Raphaël Tiberghien travaille en équilibriste la sculpture, le langage et l’écriture. On peut déguster son sens de l’humour et de la poésie devant ses théières exposées à la galerie associative parisienne du Haut Pavé.