Adresse aux élus de la Ville et des 5ème et 6ème arrondissements de Paris
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Pour une nouvelle attention aux activités culturelles présentes au Quartier Latin

Dans une lettre ouverte, publiée avant l’expansion du coronavirus et que nous vous envoyons en copie ci-dessous, nous avions insisté sur le nécessaire renouvellement des stratégies d’action publique en faveur des activités et commerces culturels du Quartier Latin. Les différentes filières s’y croisent à tous les niveaux et génèrent en synergie un niveau exceptionnel d’activités tant de production intellectuelle et créative, que d’artisanat et de diffusion culturelles.

Cependant, ce tissu se dégrade depuis des années. Peu avant le premier tour des élections municipales, nous avions donc énoncé des critères et esquissé des propositions concrètes pour remédier à ce début de déliquescence. Or, la crise sanitaire a considérablement aggravé la situation de l’ensemble de l’activité culturelle indépendante en France et particulièrement au Quartier Latin. Plusieurs établissements ont fermé ou sont menacés de fermeture pour des raisons liées aux loyers, aux baux immobiliers et à la perte de rentabilité face au marché numérique.

Des auteurs indépendants aux musiciens-interprètes, des petites maisons d’édition aux galeries d’art, des exploitants de cinéma au commerce de la vidéo physique, la plupart des filières et métiers culturels indépendants ont cherché collectivement à attirer l’attention du gouvernement sur leurs difficultés et leur volonté de continuer à contribuer au PIB et au rayonnement de la France.

Dans un contexte comme celui du Quartier Latin, à la densité et l’interaction culturelles très importantes, ce cumul de nombreuses situations désespérantes est particulièrement sensible. Les galeries ouvertes sur rendez-vous, les cafés sans terrasse et les cinémas fermés durant plusieurs mois, la déprogrammation de l’ensemble des festivals, réunions, séminaires, présentations et conférences, ainsi que la quasi-disparition de l’espace public des auteurs, chercheurs, étudiants et artistes, communiquent pour le moyen terme une forte incertitude quant au retour à la vie urbaine du Quartier Latin, d’avant la crise sanitaire. En effet, l’animation estivale des habitants déconfinés ne peut garantir la permanence des filières culturelles à temporalités plus lentes et durables.

Ainsi, le Comité Quartier Latin considère qu’il y a une extrême urgence pour l’action publique locale à se saisir de la réparation de ce tissu culturel, fondamental pour l’économie, la qualité de la vie et le rayonnement international du Quartier Latin.
Dès à présent, le Comité Quartier Latin demande aux futurs élus de la Ville et des 5ème et 6ème arrondissements de Paris de s’engager à élaborer, de concert avec les arrondissements voisins concernés, les différents acteurs administratifs, d’économie mixte et associatifs :

I. Le bilan du potentiel culturel présent au Quartier Latin, au début de l’été 2020 ;
II. Un programme d’urgence d’actions concrètes financées, visant à réparer et à développer le tissu culturel du Quartier Latin.

Nous attendons votre réaction à cette lettre ouverte et à cette demande d’engagement énoncée dans les quelques lignes qui l’actualisent.

A Paris le 21 juin 2020,
le Comité Quartier Latin

Voir les pièces jointes :

PDF - 230.5 ko
Word - 77.3 ko

Source image : Nil Castellví (unsplash)



JPEG - 57 ko

Un dialogue intense entre Léon Blum et Georges Mandel à la fin de la guerre 39-45. Une grande pièce de Jean-Noël Jeanneney au théâtre du Petit Montparnasse.

JPEG - 298.5 ko

Nous relayons un article de Pariszigzag qui évoque la mort du cèdre de la Fondation Cartier

JPEG - 63.7 ko

Exposition de photos de Willy Ronis à la galerie Argentic. L’occasion de redécouvrir cet artiste, classé comme photographe humaniste.

PNG - 108.5 ko

Dès maintenant et jusqu’au 31 décembre 2020, l’ensemble des salles du réseau Dulac Cinémas lance l’opération « Les mercredis à 5 euros, pour Tous ». Trois mois pour profiter, tous les mercredis, de tous les films et notamment de leur premier jour de sortie, à un tarif inédit !